Tunisie : sortie de l'islam politique

Le leader du parti Ennahdha a annoncé la dissociation du programme politique et de la doctrine religieuse.

France 2

Rached Ghannouchi, 74 ans, leader du parti islamiste Ennahdha, annonce la dissociation du programme politique et de la doctrine religieuse. Jusqu'alors proche des frères musulmans, le parti islamiste tunisien rompt avec son passé. Une mutation portée par son leader de toujours : Rached Ghannouchi.

Changement de stratégie ?

Le parti aura désormais une aile politique et une aile religieuse. Il s'agit de bien séparer les deux espaces comme l'ont fait les démocrates chrétiens en Europe dans les années 70. Rached Ghannouchi, pourtant figure de l'islamisme dans le monde arabe, se définit dorénavant comme un démocrate musulman. Son parti est encore à ce jour la force politique la mieux représentée au parlement tunisien. Il a souvent été accusé de collusion avec les mouvements islamistes les plus radicaux. Mutation idéologique en profondeur ou simple changement de stratégie politique, les Tunisiens attendent de voir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rached Ghannouchi, le président du parti islamiste Ennahda, le 20 février 2013 à Tunis (Tunisie).
Rached Ghannouchi, le président du parti islamiste Ennahda, le 20 février 2013 à Tunis (Tunisie). (FETHI BELAID / AFP)