VIDEO. Deux Tunisie s’opposent lors des funérailles de l'opposant assassiné

La tournure que prend la révolution ne plait pas aux démocrates qui le font savoir aux reporters de France 2 qui suivaient le cortège à Tunis et les sympathisants du parti Ennahda au pouvoir invoquent la démocratie pour refuser de dissoudre le gouvernement

Samah Soula et Thierry Breton - France 2

Les funérailles de l'opposant tunisien Chokri Belaïd ont tourné à la manifestation contre les islamistes au pouvoir, vendredi 8 février à Tunis (Tunisie). La tournure que prend la révolution ne plaît pas aux démocrates, et ils le font savoir aux reporters de France 2 qui suivaient le cortège. Ils rejettent en bloc le projet de société islamiste que propose le gouvernement élu.

Dans un autre quartier de Tunis, les sympathisants du parti Ennahda au pouvoir invoquent la démocratie pour refuser de dissoudre le gouvernement : "Ce gouvernement a été élu par le peuple tunisien, on ne peut dire 'dégage' à ce gouvernement qu'après de nouvelles élections", affirme un manifestant, qui refuse la proposition d'un gouvernement apolitique. Voici le reportage, dans les deux camps, de Samah Soula et Thierry Breton.

Des dizaines de milliers de personnes ont assisté le 8 février 2013 aux funérailles de l\'opposant assassiné Chokri Belaïd en criant leur colère contre le pouvoir islamiste en Tunisie
Des dizaines de milliers de personnes ont assisté le 8 février 2013 aux funérailles de l'opposant assassiné Chokri Belaïd en criant leur colère contre le pouvoir islamiste en Tunisie (KHALIL / AFP)