Tunisie : la rue gronde

Depuis lundi 8 janvier, un mouvement social secoue la Tunisie et des heurts opposent manifestants et forces de l'ordre.

FRANCE 2

Des images qui en rappellent d'autres. Sept ans après la révolution, la frustration de la jeunesse tunisienne éclate une nouvelle fois dans la rue. Et la Tunisie se prépare à une troisième soirée de tensions après les affrontements de la nuit de mardi 9 à mercredi 10 janvier, entre population et policiers de plusieurs villes. À Tunis, les manifestants ont bloqué des routes et mis feu à des bâtiments publics et des véhicules de police.

Près de 200 arrestations

Le gouvernement a envoyé des blindés pour contrôler la situation. Près de 200 arrestations ont été officiellement annoncées. Ceux qui descendent dans la rue sont de jeunes hommes, souvent chômeurs. Comme ici, à Jelma, dans le centre défavorisé de la Tunisie. À l'origine du mouvement, de nouvelles mesures d'austérité entrées en vigueur le 1er janvier. À Tebourba, plus au nord, la tension monte depuis qu'un manifestant est mort, lundi 8 janvier, dans des circonstances qui restent à éclaircir. Ici, les protestataires s'en prennent aux banques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Heurts Tunisie
Heurts Tunisie (FRANCE 2)