Le terrorisme frappe de nouveau la Tunisie : 12 morts

Une personne a fait sauter un bus de la garde présidentielle en plein coeur de la capitale, ce mardi 24 novembre. Bilan : au moins douze morts. L'état d'urgence a été réinstauré dans tout le pays.

France 3

L'explosion s'est produite à bord de ce bus de la sécurité présidentielle. Il transportait une trentaine de militaires. Bombe ou kamikaze, le mode opératoire n'est pas encore connu. Cet attentat, qui n'a pas encore été revendiqué, a eu lieu en fin de journée ce mardi sur une artère très fréquentée de Tunis. Le quartier a été rapidement bouclé. Le dernier bilan fait état d'au moins douze morts et d'une vingtaine de blessés.

Troisième attentat en un an

À la télévision, le président tunisien a décrété une nouvelle fois l'état d'urgence dans son pays pour trente jours et un couvre-feu dans la capitale jusqu'à mercredi 5 heures du matin, une première depuis 2011. Une nouvelle épreuve pour la très fragile démocratie tunisienne après deux attentats meurtriers en mars au musée du Bardo à Tunis (21 morts) et en juin sur une plage de Sousse (38 morts).

Le JT
Les autres sujets du JT