La sécurité du Bardo fait polémique après l'attentat de Tunis

Le président tunisien a reconnu des défaillances dans la sécurité du musée du Bardo, où 21 personnes ont été tuées mercredi 18 mars. Des images de surveillance montrent l'absence de gardes sur place au moment du drame.

FRANCE 3
Alors que la Tunisie se remet doucement de l'attaque terroriste qui a fait 21 morts et 47 blessés mercredi 18 mars au musée du Bardo, à Tunis, le ministère de l'Intérieur tunisien vient de divulguer des images de surveillance de l'attentat. On y voit les deux assaillants armés de kalachnikovs déambuler tranquillement dans le musée. Ils y croisent un homme et l'épargnent, car ce n'est pas un touriste étranger. 
Si la vidéo montre deux terroristes, les autorités tunisiennes continuent de chercher une troisième personne qui les aurait aidés.

Dix suspects arrêtés

Le président Béji Caïd Essebsi a reconnu des défaillances dans la sécurité des lieux : "Il y a eu des dysfonctionnements, l'enquête est en train de les déterminer et je vous garantie que ceux qui sont en tort auront affaire à l'administration."
Dix personnes ont par ailleurs été arrêtées pour leur participation directe ou indirecte dans l'attaque.

 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des forces de sécurité tunisiennes devant le musée du Bardo, dans la banlieue de Tunis (Tunisie), le 19 mars 2015.
Des forces de sécurité tunisiennes devant le musée du Bardo, dans la banlieue de Tunis (Tunisie), le 19 mars 2015. (FETHI BELAID / AFP)