En Tunisie, la troisième victime française reste inconnue

Trois jours après les attentats ayant frappé la Tunisie le mercredi 18 mars, Marc de Chalvron, envoyé spécial pour France 2 fait le point sur la situation.

FRANCE 2

Un policier et vingt touristes, dont trois Français, c'est le bilan de l'attaque survenue mercredi au musée Bardo de Tunis. L'identité de la troisième victime française reste encore floue: "Ce que l'on peut dire ce qu'il s'agit d'une femme, une femme française qui participait à une croisière, comme l'essentiel des victimes", explique Marc de Chalvron depuis Tunis. L'annonce a été faite hier par le ministre tunisien de la santé et confirmée dans la soirée par le président de la République François Hollande. 

Les blessés rapatriés en France

"La plupart ont été rapatriés en France, il en reste toujours quelque uns ici en Tunisie, les plus sérieusement touchés. L'un deux est même dans un état toujours préoccupant", poursuit Marc de Chalvron. Par ailleurs, les deux navires de croisière MSC et Costa, qui comptent chacun plusieurs victimes des attentats parmi leurs passagers, sont arrivés ce matin à Marseille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fleurs déposées dans une flaque de sang devant le musée du Bardo, le 19 mars 2015, à Tunis (Tunisie), après l\'attaque terroriste qui a fait 21 morts.
Des fleurs déposées dans une flaque de sang devant le musée du Bardo, le 19 mars 2015, à Tunis (Tunisie), après l'attaque terroriste qui a fait 21 morts. (FADEL SENNA / AFP)