Tchad : une course infernale et remplie d'émotions dans l'éden africain

Publié
Tchad : une course infernale et remplie d'émotions dans l'éden africain
franceinfo
Article rédigé par
N.Bertrand, J.Barrère - franceinfo
France Télévisions

Les équipes de France Télévisions suivent les participants à un trail dans le désert du Sahara. Épisode final ce dimanche 17 avril, avec la dernière étape pour les coureurs et les marcheurs, dans les paysages vertigineux de beauté du Tchad.

La région de l'Ennedi (Tchad) compte moins d'un habitant au kilomètre carré. Les participants d'un trail, en plein désert du Sahara, ne passent donc pas inaperçus. Sur leur parcours, ils croisent quelques huttes et leurs occupants. "Ça ne doit pas être souvent, qu'ils ont vu des Européens traverser leurs terres. Ils ne s'attendent pas à voir des extraterrestres, habillés comme on est habillés", confie un coureur. Les habitants de la région vivent de l'élevage et des dromadaires, qu'ils emmènent dans les gueltas, des canyons où l'eau jaillit comme par miracle. Pour les habitants du désert, les dromadaires sont le bien le plus précieux. 

"Je ne pense jamais autant aux autres que quand je suis en course"

L'étape du jour est la plus longue du parcours : 58 km en plaine. Jean-Victor en a pris la tête. André, boulanger à la retraite, est loin derrière mais garde le sourire : il ne court pas pour la victoire. "Quel plaisir, quel bonheur ! J'ai encore plein de choses à vivre. Pour moi, je n'ai pas 70 ans, j'en ferai encore de belles dans les années à venir", dit-il. Les paysages défilent devant les coureurs, qui arrivent au bout de l'aventure. Sur les 18 participants, neuf ont réussi l'exploit de parcourir les 200 km. L'émotion est intense sur la ligne d'arrivée. "La course à pied, on dit toujours que c'est une course individuelle, mais ce n'est pas vrai. Moi je ne pense jamais autant aux autres que quand je suis en course", confie un participant, ému. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.