Soudan : les militaires renversent Omar el-Béchir

Le président soudanais a été destitué par l'armée, selon ce qu'a annoncé le ministre de la Défense, Awad Ahmed Benawf, jeudi 11 avril.

France 3

Des cris de joie à Khartoum, capitale du Soudan, où des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour fêter la chute d'Omar el-Béchir. Une foule en liesse qui fraternise avec les militaires et les porte même en triomphe. Car c'est bien l'armée qui a mis fin au très long règne du président soudanais. Un coup d'État militaire annoncé à la télévision par le ministre de la Défense.

Omar el-Béchir serait détenu sous bonne garde

Cela fait cinq mois que les manifestations se succèdent dans le pays. D'abord, contre la hausse du prix du pain, puis contre le pouvoir d'Omar el-Béchir. L'une des figures du mouvement est une jeune femme vêtue de blanc, qui harangue la foule, juchée sur une voiture. Les femmes ont joué un rôle clé dans la contestation. Quant au président déchu, il serait détenu sous bonne garde à la résidence présidentielle. Et la question se pose de son éventuel transfert devant la Cour pénale internationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation de sympathisants du président Omar el-Béchir à Kassala, dans l\'est du Soudan, le 7 janvier 2019.
Manifestation de sympathisants du président Omar el-Béchir à Kassala, dans l'est du Soudan, le 7 janvier 2019. (- / AFP)