Vaccination contre le Covid-19 en Afrique : l'approvisionnement continue mais la plupart des pays n'atteindront pas l'objectif fixé pour septembre

Les livraisons s'accélèrent pourtant sur le continent africain, qui a reçu en août 2021 l'équivalent des doses réceptionnées les quatre mois précédents.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une boîte contenant des flacons de vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19 se trouve dans un box au Medium Correctional Center à  Johannesbourg, en Afrique du Sud, le 20 juillet 2021. 
 (LUCA SOLA / AFP)

"Tous les vaccins produits par Aspen resteront en Afrique et seront distribués à l'Afrique", a déclaré le 2 septembre Strive Masiyiwa, responsable du Fonds africain pour l'acquisition des vaccins (Africa Vaccine Acquisition Trust, ou Avat). L'entreprise sud-africaine Aspen Pharmacare, qui produit le vaccin de Johnson & Johnson dans le cadre d'un contrat avec le géant pharmaceutique américain en Afrique du Sud, cesse également d'envoyer des doses en Europe. Les exportations vers cette destination ont été "suspendues".

"Cette question a été corrigée de manière très positive" après une réunion à Berlin entre le président sud-africain Cyril Ramaphosa et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. "En outre, les Européens se sont engagés à nous donner 200 millions de doses avant la fin du mois de décembre", a également annoncé Steve Masiyiwa. 

L'exportation de ces vaccins produits en Afrique du Sud avait été dénoncée par de nombreuses ONG alors que les pays africains peinent à assurer leur approvisionnement en doses pour vacciner leurs populations.

A cela s'ajoute une défiance de ces dernières à l'égard des vaccins. Selon John Nkengasong, directeur du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), le nombre de personnes ayant été entièrement vaccinées contre le Sars-CoV-2 sur le continent est désormais d'environ 2,93%. "Au total, plus de 143 millions de doses ont été reçues en Afrique, où 39 millions de personnes, soit à peine 3% de la population, sont entièrement vaccinées", indiquait le 2 septembre le Bureau régional de l'Afrique pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "En comparaison, 52% de la population est entièrement vaccinée aux Etats-Unis d'Amérique et 57% de la population est entièrement vaccinée dans l'Union européenne".

Un objectif à portée de main 

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, l'antenne régionale de l'OMS a fait savoir que les pays africains ne pourraient pas atteindre l'objectif "consistant à vacciner 10% des groupes les plus vulnérables contre le Covid-19 dans chaque pays avant la fin du mois de septembre". C'est le cas de "42 des 54 pays d'Afrique – soit près de 80% du total" – si "le rythme actuel d'expédition de vaccins et de vaccination se maintient". Pour l'heure, seuls neuf pays, dont l'Afrique du Sud, le Maroc et la Tunsie, y sont déjà parvenus.

"A mesure que de nouvelles doses arrivent, les pays africains doivent accentuer leurs efforts et veiller à la mise en œuvre de plans explicites qui permettent de vacciner sans tarder les millions de personnes qui restent confrontées à la grave menace" que représente le Covid-19, a exhorté le docteur Matshidiso Moeti, la directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. Les livraisons se sont accélérées ces dernières semaines. 

"Près de 21 millions de doses de vaccins" ont été livrées sur le continent africain via le mécanisme Covax durant le mois d'août, "soit autant que le nombre de doses réceptionnées par le continent sur l'ensemble des quatre mois précédents".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.