Covid-19 : l'achat groupé de vaccins par l'Union africaine va permettre la vaccination de 400 millions d'Africains

"The African Vaccine Acquisition Trust" (AVAT), dispositif basé sur l’achat groupé de vaccins par l'Union africaine, complète Covax fondé sur le don de vaccins.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Luanda, le 25 août 2021 : arrivée de vaccins en Angola. "The African Vaccine Acquisition Trust" (AVAT) est un programme d'achat groupé de vaccins piloté par l'Union Africaine en complément de l'initiative Covax basée sur des dons.

 (EYEPRESS NEWS)

Si l’initiative Covax de partage mondial des vaccins monte lentement en puissance, un autre mécanisme, The African Vaccine Acquisition Trust (AVAT) piloté par l’Union Africaine, va permettre l'achat de centaines de millions de doses de vaccin contre le Covid-19.

Avat vise 50% des besoins en vaccins

On connaissait l’initiative Covax, basée sur le don de vaccins par les pays riches. A ce jour, 100 millions de doses ont été livrées aux pays africains par ce programme de partage de vaccins, ce qui est peu mais les choses s'accélèrent. Les Etats-Unis s'apprêtent par exemple à donner 500 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer. De même, le gouvernement français s’est engagé à partager au moins 60 millions de doses de vaccins d’ici à la fin de l’année 2021.

A coté du programme Covax, un autre mécanisme existe, AVAT, fondé sur l’achat groupé de vaccins par l'Union africaine. Avec ce "fonds africain pour l’acquisition de vaccins", des centaines de millions de vaccins ont été préachetés pour permettre la vaccination d'au moins 400 millions de personnes d'ici à septembre 2022. Trois milliards de dollars ont déjà été mobilisés dans le cadre d’un partenariat financier noué avec la Banque mondiale.

L’initiative AVAT est pilotée par les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies, la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) ainsi que la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) qui fournit les fonds pour acheter les vaccins. 

400 millions de doses du vaccin à injection unique Johnson & Johnson ont déjà été commandées. Ce vaccin facile à administrer a été sélectionné pour sa longue durée de conservation et ses facilités de stockage. De plus, il peut être conditionné en Afrique du Sud.

Production de vaccins sur le continent africain

L’initiative AVAT prévoit également l’aide à la production de vaccins sur le continent africain. L’Agence française de Développement (AFD Proparco) participe à l’expansion de la plus grande usine de production de vaccins, Aspen Pharmacare, en Afrique du Sud.

Paris contribue également à la plateforme soutenue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui permettra le transfert de la technologie des vaccins à ARN messager vers le continent africain.

L’objectif est d’accélérer la vaccination dans le monde afin d’obtenir une immunité durable contre le virus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.