Covid-19 : des ONG dénoncent l'exportation de vaccins sud-africains vers des pays "riches"

A ce jour, moins de 2% de la population africaine est entièrement vaccinée, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une femme reçoit une dose du vaccin Johnson & Johnson à Centurion, en Afrique du Sud, le 13 août 2021. (PHILL MAGAKOE / AFP)

Des ONG dénoncent l'exportation de vaccins Covid produits en Afrique du Sud vers l'Europe et les Etats-Unis "riches", alors que moins de 2% des 1,3 milliard d'Africains sont à ce jour entièrement vaccinés. Johnson & Johnson "détourne les doses de ceux qui en ont vraiment besoin vers les pays les plus riches de la planète", a déclaré à l'AFP Fatima Hassan, de l'ONG sud-africaine Health Justice Initiative, dénonçant un "apartheid vaccinal" et une pratique "colonialiste".

(Des millions de vaccins ont quitté notre pays et notre continent au moment où nous en avions tous le plus besoin)

Exportation

Des doses du laboratoire américain sont assemblées et conditionnées en Afrique du Sud par le géant pharmaceutique Aspen à Gqeberha (ex Port Elizabeth), dans le sud du pays. "Des millions de doses" produites dans cette usine, la première à produire des vaccins anti-Covid en Afrique, ont été exportées depuis mars en Europe et aux Etats-Unis, selon plusieurs ONG dans un communiqué mardi 17 août."Les dirigeants des entreprises pharmaceutiques sont trop heureux d'ignorer les morts en Afrique pour se remplir les poches", dit Mohga Kamal-Yanni de la People's Vaccine Alliance cité dans ce communiqué. La priorité est systématiquement donnée "aux Européens et aux Nord-Américains au détriment des Africains", renchérit le docteur Matthew Kavanagh, de l'Institut du droit de la santé de l'Université américaine de Georgetown.

Propriété intellectuelle

L'Afrique du Sud a été le fer de lance d'une bataille pour la levée temporaire de la propriété intellectuelle sur les vaccins contre le Covid et la production locale de vaccins à moindre coût. Son président Cyril Ramaphosa a plusieurs fois dénoncé publiquement les inégalités d'accès aux précieuses doses, notamment pour les pays africains. Soulignant un "jalon important" dans l'histoire de l'Afrique, Aspen a annoncé fin juillet la livraison des premières doses fabriquées localement. L'entreprise avait annoncé dans un communiqué que des vaccins seraient aussi livrés à l'UE "et sur d'autres marchés étrangers".

A ce jour, moins de 2% de la population africaine est entièrement vaccinée, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). L'Afrique compte plus de 7,3 millions de cas et 185 000 décès. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.