Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Génocide rwandais : "Les tueurs qui hantaient les marais, les collines, les églises n'avaient pas le visage de la France", assure Emmanuel Macron

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Le chef de l'Etat français a tenu jeudi un discours symbolique au mémorial du génocide rwandais, à Kigali.

C'était une prise de parole très attendue. Le chef de l'Etat français s'est exprimé jeudi 27 mai à Kigali, au Rwanda, au sujet du génocide survenu en 1994 dans lequel la France est accusée d'avoir soutenu les génocidaires. "La France a un rôle, une responsabilité, un devoir au RwandaCelui de regarder l’histoire en face et reconnaître la souffrance infligée au peuple rwandais", a reconnu Emmanuel Macron.

>> DIRECT. Génocide rwandais : suivez le déplacement d'Emmanuel Macron à Kigali

Toutefois, elle "n'a pas été complice", réfute-t-il. "Les tueurs qui hantaient les marais, les collines, les églises n'avaient pas le visage de la France", a-t-il assuré. "Le sang qui a coulé n'a pas déshonoré ses armes ni les mains de ses soldats qui ont eux aussi vu de leurs yeux l'innommable, pansé des blessures et étouffé leurs larmes".

"En ignorant les alertes des plus lucides observateurs, la France endossait une responsabilité accablante dans un engrenage qui a abouti au pire, alors même qu'elle cherchait précisément à l'éviter", a-t-il toutefois reconnu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.