Kenya: l'opposition ne lâche rien avant la présidentielle

En ce 9 octobre 2017, plus de 2000 manifestants ont défilé dans les rues de Nairobi, au Kenya. Ils réclament des réformes avant l'élection présidentielle du 26 octobre, organisée après l'invalidation du scrutin du 8 août. Les partisans du leader de l'opposition Raila Odinga veulent notamment un remaniement de la Commission électorale, mise en cause dans l'organisation du premier vote.


3.000 personnes se sont également réunies à Kisumu, dans l'ouest du pays, un des bastions de Raila Odinga. Lequel a obtenu le 1er septembre 2017 l'annulation par la Cour suprême de la réélection d'Uhuru Kenyatta.

Cependant, ils n'étaient qu'une poignée à Mombasa (sud-est), la deuxième ville du pays, où le président Kenyatta faisait campagne.

Le 6 octobre, Washington a fait part de sa «profonde inquiétude» face à «l'aggravation du climat politique au Kenya» à l'approche du nouveau scrutin présidentiel. 

15
REUTERS/Thomas Mukoya
25
REUTERS/Baz Ratner
35
REUTERS/Thomas Mukoya
45
REUTERS/Thomas Mukoya
55
REUTERS/Baz Ratner