Incendie de Notre-Dame de Paris : l'Afrique triste et solidaire

Les Africains ont été choqués par le terrible incendie qui a ravagé la cathédrale. Officiels, simples citoyens, les témoignages de solidarité et d’empathie ont afflué sur les réseaux sociaux.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en flammes, le 15 avril 2019.
La cathédrale Notre-Dame de Paris en flammes, le 15 avril 2019. (LAURE BOYER / HANS LUCAS)

Le président sénégalais, Macky Sall, a réagi rapidement sur Twitter en apportant sa solidarité à la France et à "tous les chrétiens du monde". Roch Marc Christian Kaboré, président du Burkina Faso, a affirmé son "soutien".

Le roi Mohammed VI du Maroc a adressé un message de soutien et de solidarité au président Emmanuel Macron ainsi que ses "pensées émues au peuple français tout entier, dont la cathédrale est l'un des symboles de son Histoire, relevant que cette catastrophe touche non seulement un des monuments historiques les plus emblématiques de la ville de Paris, mais aussi un lieu de prières et de recueillement pour des millions de fidèles du monde entier."

Les chefs d'Etat n'ont pas été les seuls à réagir. Du nord au sud du continent, des internautes ou des médias ont fait part de leur empathie ou de leur émotion. Parfois en rapprochant le drame parisien de faits qui se déroulent chez eux. C'est ainsi qu'au Gabon, plusieurs internautes ont fait le rapprochement entre l’incendie de Notre-Dame de Paris et celui de Notre-Dame des trois épis de Sindara, un bâtiment vieux de 120 ans.

En Afrique du Sud, sous le titre Paris défiguré, les journalistes du quotidien sud-africain Mail and Guardian ont décrit l’incendie de la cathédrale parisienne : "Des foules de Parisiens et de touristes abasourdis – certains pleurant, d'autres priant – ont regardé avec horreur, dans le centre de Paris, les pompiers luttant pendant des heures pour éteindre les flammes qui engloutissaient la cathédrale Notre-Dame." 

La télévision kényane a elle aussi relayé les images de l’incendie parisien.

Des Ethiopiens ont fait eux le lien avec l’incendie qui touche le parc national du Simien, inscrit au patrimoine de l’Unesco. D’autres sont revenus sur la visite de l’empereur éthiopien Haïlé Sélassié en 1954 à la cathédrale de Paris, à qui il a fait don d’une croix orthodoxe.

Sur les réseaux sociaux, les internautes font également part de leur émotion devant cet incendie...

...Enfin, un Sénégalais rappelle que la solidarité internationale ne doit pas être à sens unique.