"Nous venons en amis", un film pour dénoncer le néocolonialisme en Afrique

Hubert Sauper signe une nouvelle oeuvre dans laquelle il pointe les convoitises dans le jeune Etat du Sud Soudan.

FRANCE 3

Pour son film "Nous venons en amis", Hubert Sauper est parti de sa ferme en Bourgogne à bord d'un petit avion qu'il a lui-même fabriqué. Sa destination : le Sud Soudan, à 12 000 kilomètres de là. A la fin de son long périple, il a pu se poser près des villages de cases de cet nouvel Etat, tout juste indépendant après des années de guerre civile.

"C'était magnifique"

Sur le terrain, les évangélistes américains sont déjà à prêcher leur parole. Les Chinois, eux, s'approprient déjà les richesses du pétrole. "C'est facile de s'emparer du pays", déclare l'un d'eux. C'est ce néocolonialisme que le cinéaste autrichien a voulu dénoncer, secondé par son copilote Xavier Liébard. Prêt à toutes les facéties pour arriver au bout de son film, Hubert Saupert signe une oeuvre burlesque au nom de la vérité. "C'était magnifique, les rencontres qu'on a fait", conclut-il au micro de France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT