VIDEO. Enlevées par Boko Haram au Nigeria, elles ont réussi à s'enfuir et témoignent

Le 14 avril, le groupe terroriste islamiste a attaqué un lycée dans le nord-est du pays. Ils ont capturé 276 adolescentes mais 53 ont réussi à s'échapper. Deux d'entre elles racontent comment.

MANON BOUGAULT - FRANCE 3

Elles sont venues manifester leur colère et leur douleur, samedi 10 mai, à Chibok, dans le nord-est du Nigeria, devant l'école où elles ont été enlevées, il y a trois semaines, alors qu'elles passaient leurs examens. Le 14 avril, le groupe islamiste Boko Haram a attaqué ce lycée. Les terroristes ont capturé 276 adolescentes ; 53 ont réussi à s'échapper. Deux d'entre elles ont raconté comment, à l'occasion de cette manifestation de soutien aux 223 prisonnières de la secte islamiste.

Mobilisation internationale pour libérer les otages

Après les avoir fait sortir de leur école et incendié le bâtiment, les terroristes ont emmené leurs otages à bord de voitures et de camions. En traversant une forêt, certaines ont sauté des véhicules et ont couru le plus loin et le plus vite possible. Une fois arrivées dans le camp de leurs geôliers, d'autres ont profité de l'inattention de leurs ravisseurs, d'une corvée de bois ou de cuisine pour se sauver.

L'armée nigériane a affecté deux divisions à la recherche des quelque 200 captives. Des experts américains, britanniques et français sont dans le pays pour participer aux recherches. La Chine a aussi proposé de partager les informations recueillies par ses services de renseignements et ses satellites.

Des lycéennes qui ont réussi à s\'échapper après avoir été enlevées par Boko Haram sont rassemblées le 5 mai 2014 au Nigeria pour obtenir des informations sur le sort de leurs camarades otages.
Des lycéennes qui ont réussi à s'échapper après avoir été enlevées par Boko Haram sont rassemblées le 5 mai 2014 au Nigeria pour obtenir des informations sur le sort de leurs camarades otages. ( AFP )