Nigéria : le fléau des enlèvements est toujours une réalité

Publié
Nigéria : le fléau des enlèvements est toujours une réalité
Article rédigé par
N.Bertrand, M.Getti - France 2
France Télévisions

Il y a sept ans, l'enlèvement de 300 jeunes filles dans un lycée au Nigéria avait suscité une mobilisation internationale. Depuis, les kidnappings se multiplient dans le pays. Enquête. 

C'est une crainte avec laquelle les habitants du nord du Nigéria vivent quotidiennement : les enlèvements d'enfants. Presque chaque jour, de jeunes Nigérians sont kidnappés par des groupes armés. En 2021, ils sont plus de 1 700 à avoir subi ce traitement. Des vidéos sont ensuite envoyées aux parents pour exiger des rançons. "Quand je pense à ce qu'il s'est passé, j'ai l'impression que c'était hier. Je suis toujours traumatisé, je ne vais vraiment pas bien", témoigne une victime. 

Des policiers désarmés

Une série d'enlèvements qui a commencé en 2014, alors que 300 lycéennes sont kidnappées par le groupe Boko Haram. Aujourd'hui, les ravisseurs ont pris exemple sur cet événement, et sont prêts à tout, jusqu'à exécuter les otages. "S'ils étaient humains, ils ne pourraient pas prendre des gens comme ça", dénonce la maman d'une jeune fille tuée ainsi. Les autorités affirment, de leur côté, mettre tout en œuvre pour éviter ce genre de rapt. Mais les policiers de terrain confient leur désarroi, alors que les armes des kidnappeurs sont plus performantes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.