Le Nigéria, un pays rongé par la famine

La famine qui sévit au Nigéria, provoquée par la sécheresse et Boko Haram, pourrait provoquer une catastrophe humanitaire sans précédent.

France 3

À Maiduguri, dans le nord-est du Nigéria, un camp de réfugiés abrite des milliers de personnes persécutées par le groupe terroriste Boko Haram. Au milieu du camp, un dispensaire accueille de nombreux enfants menacés par la famine. À ce jour, 250.000 enfants de moins de cinq ans souffrent de la faim dans le nord du pays. 50.000 d’entre eux pourraient mourir s’ils ne sont pas rapidement pris en charge.

L’ONU tire la sonnette d’alarme

La sécheresse, qui a détruit les récoltes, constitue une des principales raisons de ce drame humanitaire. Mais aussi le fléau Boko Haram. Le groupe terroriste islamiste a fait régner dans cette région la terreur pendant près de trois ans. L’ONU tire aujourd’hui la sonnette d’alarme pour éviter une catastrophe humanitaire sans précédent. Aujourd’hui plus de deux millions de réfugiés attendent de l’aide. Celle-ci commence à peine à arriver et est bien dérisoire tant les besoins sont gigantesques.

Le JT
Les autres sujets du JT
La famine frappe le Nigeria.
La famine frappe le Nigeria. (FRANCE 3)