Guerre en Ukraine : le président Zelensky rappelle son ambassadrice au Maroc, "pas efficace"

Le Maroc, comme de nombreux pays africains, a adopté une position de neutralité depuis le début de la guerre russe contre l'Ukraine. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le président Volodymyr Zelensky à Kiev, le 25 mars 2022. (- / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS-SER)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a rappelé les ambassadeurs d'Ukraine au Maroc et en Géorgie, jugeant qu'ils n'étaient pas assez "efficaces" pour obtenir des armes ou des sanctions contre la Russie dans ces deux pays. "Il y a ceux qui travaillent pour que l'Ukraine puisse se défendre et se battre pour son avenir et il y a ceux qui perdent leur temps en s'accrochant à leurs postes. J'ai signé un premier décret pour rappeler une telle personne, l'ambassadrice au Maroc" Oksana Vassilieva, a-t-il déclaré dans un message vidéo le 30 mars 2022. L'ambassadrice ukrainienne était en poste à Rabat depuis avril 2020.

"J'attends des résultats dans les jours qui viennent de nos représentants en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Asie du Sud-Est et en Afrique. J'attends également des résultats de nos attachés militaires. Le front diplomatique est un front clé et tous doivent travailler de façon efficace"

Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine

Message vidéo

Neutralité

Le Maroc, à l'instar de nombreux pays du Continent, a adopté une position de neutralité depuis le début de la guerre russe contre l'Ukraine. Il a refusé, le 2 mars, de participer au vote d'une résolution de l'Assemblée générale des Nations unies sur la situation entre l'Ukraine et la Russie. "La non-participation du Maroc ne saurait faire l’objet d’aucune interprétation par rapport à sa position de principe concernant la situation entre la Fédération de Russie et l’Ukraine. (...) Le Royaume du Maroc réaffirme son fort attachement au respect de l’intégrité territoriale, de la souveraineté et de l’unité nationale de tous les États Membres des Nations Unies", expliquait le ministère marocain des Affaires étrangères dans un communiqué

Liens historiques

La diplomatie ukrainienne éprouve des difficultés à se faire entendre en Afrique. Une vingtaine de pays africains s'est abstenue lors du vote d'une résolution de l'ONU exigeant le retrait des troupes russes. Plus d'un mois après le début de l'invasion russe en Ukraine, l'Afrique du Sud, puissance diplomatique du continent, reste sur le terrain de la neutralité et refuse de condamner Moscou, préconisant une résolution du conflit par le dialogue. De nombreux pays africains ont des liens historiques avec la Russie, qui a massivement soutenu les mouvements anti-coloniaux et pro-indépendance. La Russie a aussi soutenu l'entrée de l'Afrique du Sud à ses côtés au club des Brics (dont sont également membres le Brésil, l'Inde et la Chine).  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maroc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.