VIDEO. Des habitants de Tombouctou ont réussi à sauver des manuscrits

Les jihadistes qui occupaient Tombouctou (Mali) ont détruit un patrimoine culturel très riche, mais certains habitants ont réussi à cacher et préserver des manuscrits et des masques centenaires, au péril de leur vie.

Franck Genauzeau, Patrick Desmulie et Vincent Lejeune - France 2

Les jihadistes qui occupaient Tombouctou (Mali) ont détruit un patrimoine culturel très riche, mais certains habitants ont réussi à cacher et préserver des manuscrits et des masques centenaires, au péril de leur vie.

Tombouctou, mais aussi Gao, dans le nord du pays, recelaient initialement une vingtaine de bâtiments classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, dont des mosquées et des mausolées. Des islamistes d'Ansar Dine, un des groupes armés opérant dans le nord du Mali, avaient démoli des mausolées de saints musulmans de Tombouctou qui témoignaient de l'âge d'or de la ville au XVIe siècle. La ville abritait également quelque 300 000 manuscrits anciens, selon l'Unesco.

L'agence de l'ONU pour la culture a alors décidé d'envoyer dès que possible une mission au Nord-Mali pour évaluer les dégâts infligés au patrimoine classé et mettre en place un programme de restauration.

Des manuscrits du centre Ahmed Baba de Tombouctou (Mali) brûlés par les jihadistes - images du 29 janvier 2013 
Des manuscrits du centre Ahmed Baba de Tombouctou (Mali) brûlés par les jihadistes - images du 29 janvier 2013  (ERIC FEFERBERG / AFP)