Sophie Pétronin : les questions autour de sa libération

Sophie Pétronin, libérée au Mali jeudi 8 octobre, était la dernière Française otage dans le monde. Quelles sont les conditions de sa libération?

FRANCE 3

Après près de quatre années de détention, Sophie Pétronin a été libérée jeudi 8 octobre, au Mali. Avec elle, deux otages italiens et Soumaila Cissé, un homme politique malien. Au sujet des contreparties, la France reste évasive et renvoie vers le Mali : "Ce sont des négociations qui ont été menées intégralement par les autorités maliennes, c'est à elles qu'il faut poser des questions", explique Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, sur le plateau de France 2, vendredi 9 octobre.

La junte militaire malienne aurait négocié la condition des otages

La junte militaire malienne, au pouvoir depuis cet été, aurait négocié la libération des otages contre celle de plus de 200 hommes liés à la mouvance djihadiste au Sahel. "La majorité d'entre eux ne sont pas djihadistes, ce ne sont pas des combattants [...] il y a deux, trois, têtes d'affiches de chefs djihadistes, connus, condamnés au Mali, dans certains pays africains et au-delà", explique Wassim Nasr, journaliste France 24, spécialiste des mouvements djihadistes. La France est engagée au Mali avec l'Opération Barkhane depuis 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gabriel Attal, secrétaire d\'Etat auprès du Ministre de l\'Education nationale et de la Jeunesse arrive à l\'Elysée le 15 janvier 2020. 
Gabriel Attal, secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse arrive à l'Elysée le 15 janvier 2020.  (LUDOVIC MARIN / AFP)