Mali : le groupe jihadiste Ansar Dine revendique la prise d'otages de trois humanitaires de la Croix-Rouge

Les humanitaires de l'ONG ont été enlevés dans la région de Kidal, dans le nord-est du pays.

Des combattants d\'Ansar Dine, dans la région de Kidal (nord du Mali), le 7 août 2012.
Des combattants d'Ansar Dine, dans la région de Kidal (nord du Mali), le 7 août 2012. (ROMARIC HIEN / AFP)

Trois humanitaires de la Croix-Rouge ont été enlevés dans le nord-est du Mali, le week-end du 16 avril. Le groupe jihadiste Ansar Dine a revendiqué leur enlèvement, jeudi 21 avril, via un de ses responsables, Nourredine Ag Mohamed.

Pour qu’ils recouvrent la liberté, les jihadistes réclament la libération d’un élu de la région de Kidal, arrêté la semaine dernière par les forces de l’opération française Barkhane, qui traquent les jihadistes dans le Sahel. Lors de son arrestation, cet élu servait de guide à l’équipe de la Croix-Rouge, explique RFI.

Lundi, le Comité international de la Croix-Rouge avait affirmé que ses collaborateurs étaient "détenus dans des conditions acceptables". "Ils ne sont pas torturés, ils n'ont pas subi de sévices corporels", expliquaient-ils sans donner plus d'informations.