Cet article date de plus de six ans.

Mali : le groupe du jihadiste Belmokhtar revendique l'attentat suicide qui a tué un soldat français

Le groupe Al-Mourabitoune a revendiqué l'attaque auprès d'une agence de presse mauritanienne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le leader jihadiste Mokhtar Belmokhtar dans une vidéo mise en ligne le 20 janvier 2013. (SAHARA MEDIA / AFP)

Le groupe de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar serait l'auteur de l'attentat mortel du 14 juillet au MaliL'organisation jihadiste Al-Mourabitoune a revendiqué, mercredi 16 juillet auprès de l'agence de presse privée mauritanienne Alakhbar, l'attaque qui a tué un soldat français dans le nord du pays.

"Un jihadiste de notre groupe a réussi à faire exploser son véhicule piégé contre une unité des forces d'invasion dans la région d'Al-Moustarat", a affirmé mercredi soir à l'agence le porte-parole d'Al-Mourabitoune, Abou Aassim El-Mouhajir.

Selon le ministère de la Défense français, un véhicule suicide a attaqué des blindés installés en surveillance. "Sept militaires ont été touchés par l'explosion puis immédiatement pris en charge par leurs camarades avant d'être évacués vers l'hôpital militaire de campagne de Gao. L'un des trois militaires grièvement blessés est décédé dans la soirée", précise le communiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.