Cet article date de plus de cinq ans.

Jean-Louis Borloo se retrouve par erreur sur un tract de jihadistes maliens

Le portrait de l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy apparaît sur un tract du groupe Al-Mourabitoun

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Tract du groupe jihadiste malien Al-Mourabitoun où apparaît Jean-Louis Borloo, repéré, le 5 septembre 2015, sur Twitter, par le journaliste David Thomson. (AL-MORABITOUN / DAVID THOMSON / TWITTER)

Mais comment le portrait de Jean-Louis Borloo a-t-il pu atterrir sur un tract de jihadistes maliens ? Sur l'une de ses affiches de propagande, la branche média de l'organisation salafiste Al-Mourabitoun montre un homme armé, coiffé d'un chèche. A gauche, trois vignettes disposées à la verticale, dont l'une laisse apparaître le visage de l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy.

Un tract lié à l'attentat de Sévaré

Sur Twitter, le journaliste David Thomson, spécialiste du jihadisme, a repéré l'erreur. Selon lui, il s'agit d'un tract revendiquant la prise d'otages de l'hôtel Byblos à Sévaré, qui avait fait 13 morts à la mi-août.

Un autre utilisateur du réseau social a, pour sa part, remarqué que cette photo de Jean-Louis Borloo avait déjà été utilisée par erreur dans le passé. Il avait alors été présenté comme une victime belge de l'attentat perpétré en mars dans le restaurant La Terrasse, à Bamako.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.