Attentat à Bamako : un lieu couru des expatriés pris pour cible

Une fusillade a éclaté dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars dans un restaurant de Bamako, très fréquenté par des expatriés.

FRANCE 2

Le symbole de la fête à Bamako, le restaurant-bar "La Terrasse", connu de tous et très fréquenté par les Occidentaux, a été pris pour cible dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars, peu après après minuit par des hommes cagoulés. Ils ont d'abord jeté des grenades puis sont montés à l'étage où ils ont mitraillé à l'arme automatique.

"Vers minuit on a commencé à entendre des coups de feu et les gens se sont mis à courir dans tous les sens", raconte un témoin au micro de France 2. "Certains criaient 'ce sont des bandits', d'autres 'ce sont des rebelles'", ajoute-t-il.

La piste terroriste privilégiée

Les tireurs ont pris la fuite et à nouveau ouvert le feu dans la nuit. Il y a cinq morts, dont un Français et un Belge. À Bamako, les ressortissants français sont abasourdis. "Tout le monde est vraiment choqué", rapporte un expatrié français joint par téléphone.

Les autorités maliennes, qui ont arrêté deux suspects, privilégient la piste terroriste. C'est la première fois que Bamako est ainsi touchée au coeur depuis l'invasion djihadiste du Nord en 2012.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres des forces de sécurité près du lieu de l\'attentat, à Bamako, le 7 mars 2015.
Des membres des forces de sécurité près du lieu de l'attentat, à Bamako, le 7 mars 2015. (HABIBOU KOUYATE / AFP)