Attentat à Bamako : la France condamne l'acte terroriste

Le président François Hollande a condamné l'attentat survenu à Bamako dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars qui a fait cinq morts, dont un Français.

FRANCE 2

François Hollande a été averti dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars qu'un Français faisait partie des cinq victimes tuées dans l'attentat survenu à Bamako cette même nuit. Il a alors immédiatement demandé à l'ambassade à ce que tous les ressortissants français qui se trouvent au Mali soient prévenus par sms. Puis, il a demandé aux autorités maliennes de protéger autant que faire se peut tous les bâtiments et toutes les institutions qui ont un rapport avec la France.

Le président doit parler avec son homologue malien samedi après-midi

"C'est un coup dur pour le président dont on sait que l'intervention au Mali [...] est l'un des axes majeurs de sa politique étrangère", précise Jeff Wittenberg, journaliste de France 2 en direct du palais de l'Élysée. L'identité du Français tué n'a pour l'instant pas encore été divulguée. Il s'agirait d'un homme de 31 ans qui vivait au Mali depuis cinq ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres des forces de sécurité malienne patrouillent autour de \"La Terrasse\", le restaurant touché par un attentat, à Bamako, au Mali, samedi 7 mars 2015. 
Des membres des forces de sécurité malienne patrouillent autour de "La Terrasse", le restaurant touché par un attentat, à Bamako, au Mali, samedi 7 mars 2015.  (HABIBOU KOUYATE / AFP)