Cet article date de plus de sept ans.

Lynchages à Madagascar : 26 personnes arrêtées au total

Les gendarmes ont encore arrêté sept suspects, dimanche matin, sur l'île de Nosy Be.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police patrouille à Hell-Ville, sur l'île de Nosy Be (Madagascar), le 4 octobre 2013. (RIJASOLO / AFP)

L'enquête se poursuit, difficilement. En tout, 26 personnes ont été arrêtées, jusqu'à présent, pour le lynchage de trois hommes, à Nosy Be (Madagascar). Les gendarmes malgaches ont annoncé avoir procédé, dimanche 6 octobre, à sept nouvelles arrestations, sur cette île touristique du nord de Madagascar, dans l'enquête sur la mort de trois hommes, lynchés, soupçonnés par des habitants de l'assassinat d'un enfant et de pratiques pédophiles.

"Il y a eu sept personnes arrêtées supplémentaires à Dar-es-Salam et Ambatoloaka (les lieux des lynchages), soit sur la base de dénonciations, soit parce qu'ils ont été vus sur des photos", explique la gendarmerie locale. "On a arrêté les gens chez eux. Ils vont être gardés en attendant et interrogés pour la nécessité de l'enquête jusqu'à ce que le Parquet se charge de l'affaire", a-t-elle ajouté.

Les gendarmes ont pour mission d'arrêter ceux qui ont participé aux lynchages et aux émeutes de mercredi et jeudi, et ceux qui possèdent des photos des lynchages prises avec leur téléphone portable. Une mission difficile. "Les gens ne l'aident pas à identifier", ceux qui ont participé, déplore la gendarmerie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.