Kenya : au moins 147 morts dans l'attaque d'une université

147 personnes, dont une majorité d'étudiants, ont été abattus jeudi 2 avril par les islamistes Chabab liés aux terroristes d'Al-Qaïda.

FRANCE 2

Choc et indignation mondiale après l'attaque d'un campus universitaire à Garissa au Kenya le 2 avril. L'assaut, mené par les terroristes somaliens Chabab, militants liés à Al-Qaida, a été un véritable carnage, faisant au moins 147 morts, essentiellement des étudiants. L'université, qui comprenait 800 étudiants, est située à environ 150 kilomètres de la frontière somalienne, dans l'est du pays.

Les non-musulmans visés par les terroristes

"Depuis ce matin, toutes les communications sont coupées, on n’a aucune nouvelle", déplore un homme. Le jour venait à peine de se lever lorsqu'ont retenti les premiers coups de feu. À l'intérieur, quatre hommes lourdement armés ont abattu systématiquement les non-musulmans. "On avait fermé la porte à clé alors ils ont tiré par les fenêtres. Nous on était couché par terre, ils n'ont pas réussi à nous atteindre", témoigne un professeur, au micro de France 2. Il a fallu pas moins de 13 heures aux forces de sécurité locales pour mettre fin au carnage. Cette attaque est la plus meurtrière qu'a connue le pays depuis 1998.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des étudiants rescapés de l\'université de Garissa, au Kenya, après l\'attaque d\'un commando de shebabs islamistes, le 3 avril 2015.
Des étudiants rescapés de l'université de Garissa, au Kenya, après l'attaque d'un commando de shebabs islamistes, le 3 avril 2015. (CARL DE SOUZA / AFP)