Quelle est la situation des réfugiés en Afrique subsaharienne?

Quelques chiffres pour comprendre la problématique des réfugiés sur le continent africain. 

Filippo Grandi, le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (2e à partir de la gauche), visite le 15 août 2017 le camp d\'Al-Nimir (Darfour) qui accueille des milliers de réfugiés sud-soudanais ayant fui la guerre et la famine.  
Filippo Grandi, le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (2e à partir de la gauche), visite le 15 août 2017 le camp d'Al-Nimir (Darfour) qui accueille des milliers de réfugiés sud-soudanais ayant fui la guerre et la famine.   (ASHRAF SHAZLY / AFP)

L’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a enregistré 20,4 millions de réfugiés en 2018 (sans les Palestiniens qui ont un statut spécial). Deux tiers proviennent de cinq pays, dont deux africains. La Syrie est en tête du classement mondial avec 6,7 millions de ses citoyens qui ont le statut de réfugiés. 

(Des dizaines de millions de personnes ont été obligées de fuir leur foyer. Voilà d'où elles viennent.)

Un tiers d'Africains

Ils sont 31% à être originaires d'Afrique subsaharienne, soit 6,3 millions de personnes. Le Soudan du Sud (2,3 millions) et la Somalie (949 700) figurent dans le top 5 des pays dont les réfugiés sont les ressortissants. 

(Quels pays accueillent le plus de réfugiés ?)

Trois Etats subsahariens dans le classement des 10 pays hôtes

Après la Turquie, qui arrive au sommet du classement (3,7 millions de personnes), l’Ouganda (3e, avec 1,2 million), le Soudan (4e avec 1,1 million) et l’Ethiopie (9e avec 903 200) sont les pays africains qui accueillent le plus de réfugiés dans le monde. Les pays les moins développés, qui comptent "pour 1,25%" du PIB mondial, abritent ainsi 33% des populations réfugiées dans le monde, contre 16% pour les nations riches. 

Avec le Bangladesh (premier pays en développement en termes d'accueil) et le Yémen, huit pays africains (Tchad, RDC, Ethiopie, Rwanda, Soudan du Sud, Soudan, Tanzanie et Ouganda) hébergent  6,7 millions de personnes. La moitié des dix pays qui accueillent le plus de réfugiés par rapport à leur population se trouvent en Afrique subsaharienne. Le Tchad, premier pays africain du classement (4e rang mondial), abrite 29 réfugiés pour 1000 habitants. C'est dix fois plus que la moyenne des pays riches.

Des réfugiés qui restent sur le continent

Comme partout dans le monde, les populations menacées se réfugient dans les pays limitrophes. Le Soudan est ainsi le pays qui accueille la majorité des Sud-Soudanais (852 100). L’Ethiopie (422 100), le Kenya (115 200) et la RDC (95 700) sont les autres pays hôtes de ces réfugiés, qui représentent le plus gros contingent subsaharien.

Près de 60% d'enfants 

Les enfants de moins de 18 ans représentent environ la moitié des personnes réfugiées dans le monde. En Afrique subsaharienne, la proportion est de 57%. Un chiffre qui reflète la structure démographique des pays de la région. Dans la zone, la RDC (63%), le Soudan du Sud et l'Ouganda (62%) établissent néanmoins des taux records. 

Une forte proportion de femmes et de jeunes filles

A l’échelle de la planète, les femmes et les jeunes filles représentaient 48% des réfugiés en 2018. Une moyenne largement dépassée en Afrique subsaharienne où le taux est de 52%, le plus important au monde.  

Le HCR organisera le premier Forum mondial sur les réfugiés du 17 et 18 décembre 2019 à Genève. "Personne ne peut gérer seul les défis liés aux déplacements de populations et cela nécessite un esprit d’unité de vision et d’ambitions entre tous les pays, accompagné d’actions réelles et concrètes. C’est l’objectif du Pacte mondial sur les réfugiés et c’est aussi la tâche à laquelle nous allons nous atteler dans le cadre du Forum mondial sur les réfugiés", a expliqué Filippo Grandi, le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés.