Guerre au Tigré : Joe Biden condamne des violations des droits humains "inacceptables" et exhorte à un cessez-le-feu

Le président des Etats-Unis s'est déclaré "profondément inquiet" de la situation dans cette région du nord de l'Ethiopie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain, Joe Biden, le 20 mai 2021 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). (ANNA MONEYMAKER / AFP)

Le président des Etats-Unis a condamné, mercredi 26 mai, des violations des droits humains "inacceptables" dans la région éthiopienne du Tigré et a exhorté à un cessez-le-feu immédiat. "Je suis profondément inquiet de l'escalade de la violence et l'approfondissement des fractures régionales et ethniques dans plusieurs régions de l'Ethiopie. Les violations des droits humains à grande échelle qui ont lieu dans le Tigré, notamment des violences sexuelles, doivent cesser", a déclaré Joe Biden.

Plus de six mois après le début d'une opération militaire annoncée comme rapide par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, les combats et exactions entre le gouvernement éthiopien et le Front de libération du peuple du Tigré se poursuivent dans cette région du nord de l'Ethiopie, où un risque sérieux de famine plane depuis plusieurs mois. Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) s'est lui dit mercredi "profondément alarmé" par les arrestations de centaines de déplacés dans la région.

Les Etats-Unis, qui ont coupé leur aide économique à l'Ethiopie, ont récemment annoncé qu'ils allaient imposer des sanctions contre des officiels éthiopiens et "faire pression" sur la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) pour geler ses financements : pour le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, le gouvernement éthiopien n’a pas pris de mesures significatives pour mettre fin aux hostilités au Tigré.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ethiopie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.