VIDEO. Manifestations pro et anti-Morsi à haut risque en Egypte

Des milliers de manifestants hostiles au président islamiste réclament sa démission. Ses partisans sont également mobilisés. L'armée est déployée.

La place Tahrir comme au plus fort de la révolution en Egypte. Des milliers de manifestants hostiles au président islamiste égyptien Mohamed Morsi sont rassemblés sur ce site du centre du Caire, emblématique de la révolte qui a fait chuter le régime de Hosni Moubarak en février 2011. Dimanche 30 juin, ils réclament la démission de son successeur.

Les partisans de Mohamed Morsi sont également mobilisés pour défendre la légitimité du président. Ils campent depuis vendredi à Nasr City, un quartier proche de celui du palais présidentiel à Héliopolis. Le Parti de la liberté et de la justice, émanation des Frères musulmans, a appelé à une mobilisation générale pour soutenir le premier chef d'Etat civil et islamiste du pays. Des manifestations sont également prévues en province.

Les heurts entre pro et anti-Morsi ont déjà fait huit morts en une semaine, dont un Américain. Redoutant de nouveaux affrontements, l'armée et la police se sont déployées à travers le pays pour renforcer la protection des installations vitales, notamment du canal de Suez. Les militaires se sont dits garants de la stabilité du pays si le climat de crise dégénérait.

 

Un manifestant hostile au président islamiste égyptien Mohamed Morsi, manifeste place Tahrir au Caire (Egytep), le 30 juin 2013.
Un manifestant hostile au président islamiste égyptien Mohamed Morsi, manifeste place Tahrir au Caire (Egytep), le 30 juin 2013. (GIANLUIGI GUERCIA / AFP)