L’Egypte, premier client de l’industrie française d’armement en 2021

Les commandes du Caire se sont élevées à 4,5 milliards d’euros.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Trois avions de combat Rafale de fabrication française volent au-dessus du Caire, le 21 juillet 2015.  (KHALED DESOUKI / AFP)

L'Egypte a été le plus gros client de l'industrie française d'armement à l'exportation l'année dernière, selon le rapport annuel du Parlement publié le 27 septembre 2022. Le Moyen-Orient est, quant à lui, le premier destinataire d'armement français.

Meilleur client 

Les exportations françaises ont plus que doublé en 2021 : les ventes ont atteint 11,7 milliards d’euros. Des chiffres qui font de la France le troisième exportateur mondial de matériels militaires, derrière les Etats-Unis et la Russie. Et en 2021, c’est l’Egypte qui se classe en tête des clients avec des commandes de 4,5 milliards d’euros. Elles concernent notamment l’achat de 30 avions Rafale, le fleuron de l’industrie de défense française. L’Egypte est le premier pays à avoir passé commande de ce matériel en 2015, précise Les Echos.

Les gros acheteurs sont au Moyen-Orient

Les exportations à destination de l'Europe, vers qui la France cherche à réorienter son activité, ont représenté 38% des prises de commandes pour un total de 3,9 milliards euros en 2021. Mais les meilleurs acheteurs se concentrent dans la région du Proche et Moyen-Orient avec 44% des commandes.

Outre l’Egypte, il y a notamment l’Arabie saoudite, le Qatar et les Emirats arabes unis. C’est l’avion de combat Rafale qui fait bondir les commandes de l’industrie française d’armement. Abou Dhabi a signé, fin 2021, un méga-contrat de 16 milliards de d’euros pour acquérir 80 avions de chasse Rafale. C'est le plus gros contrat du genre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Egypte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.