Défense : l’Égypte va recevoir 30 avions de chasse Rafale supplémentaires

écouter (3min)

Ce deuxième contrat est entré en vigueur lundi 15 novembre : l'Egypte complète une première commande à la France de 24 Rafale pour équiper son armée de l’air.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un Rafale de l'armée de l'air sur la base aérienne 120 de Cazaux (Gironde). (FRÉDÉRIC FLEUROT / FRANCE-BLEU GIRONDE)

L'Égypte en possédait déjà 24, en voilà 30 de plus : au total 54 avions de combat Rafale vont donc venir rafraîchir la flotte égyptienne. Ce qui en fait la deuxième aviation au monde, derrière la France, à posséder autant d’appareils de ce type. L’Égypte investit au moment où le contexte géopolitique se tend dans la région. Le pays compte beaucoup sur le Rafale pour assurer son rôle en toute souveraineté et tenir sa place dans l’échiquier international.

Ce deuxième contrat pour des Rafale s’élève officiellement à quelque quatre milliards d’euros. Il comprend les avions mais également les missiles et différentes prestations, avec à la clef la création de 7 000 emplois en France. C’est à la fois une très belle opération commerciale pour Dassault Aviation et un accord stratégique capital pour Paris sur le plan géopolitique : les deux pays sont main dans la main pour assurer la stabilité au sud de l’Europe et en Méditerranée, en matière de lutte contre le terrorisme notamment. Sans parler de l’approvisionnement de l’Europe. 20 000 navires de commerce transitent chaque année par le canal de Suez.

D'autres commandes pour le Qatar, l'Inde et la Grèce

Paris va aider Le Caire pour le paiement de ces contrats. Pour nous acheter les Rafale, l’Égypte va s’endetter sur une dizaine d’année. Et elle va le faire grâce à un soutien direct du Trésor français qui se portera caution des emprunts contractés par Le Caire.

D’autres commandes de Rafale sont dans les tuyaux. Deux chantiers sont en cours : la livraison de 36 appareils au Qatar pour 6,3 milliards d’euros – le dernier doit être livré au mois d’avril. Idem pour l’Inde (8 milliards d’euros), livraison jusqu’en 2022. Quant à la Grèce, elle est devenue en janvier le tout premier client européen du Rafale pour 18 appareils d’occasion et six neufs pour 2,3 milliards d’euros. La Croatie suivra avec douze Rafale d’occasion acquis auprès de l’armée française.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.