"Il y a de l'or partout !" : les premiers visiteurs éblouis par l’exposition Toutankhamon

Quelque 200 000 billets ont déjà été vendus pour l'événément à La Villette, à Paris, lancé samedi, au grand bonheur des premiers admirateurs de l'art égyptien.

Au premier plan la figurine d\'Horus sous les traits d\'un faucon solaire, à l\'exposition \"Toutankhamon, le trésor du pharaon\" du 23 mars au 15 septembre 2019 à la Villette à Paris.
Au premier plan la figurine d'Horus sous les traits d'un faucon solaire, à l'exposition "Toutankhamon, le trésor du pharaon" du 23 mars au 15 septembre 2019 à la Villette à Paris. (ANNE CHÉPEAU / RADIO FRANCE)

"C'est apaisant et presque émouvant", chuchote Séverine, parmi les premiers visiteurs de l'exposition "Toutankhamon, le Trésor du pharaon" ouverte samedi 23 mars à La Villette, à Paris, jusqu'au 15 septembre. "Une très jolie ambiance dans cette obscurité, ça fait ressortir les dorures", poursuit-elle, impressionnée par les 150 objets provenant de la tombe du célèbre pharaon.

>> En 1922, la rocambolesque découverte du tombeau de Toutankhamon, le pharaon oublié

"Ce qui est impressionnant, c'est de voir que presque tout est intact", poursuit Séverine, fascinée tout comme Sylvain. Il ne quitte pas du regard la figurine d’Horus, une des plus anciennes divinités égyptiennes, passionné, dit-il, par les détails et les matériaux utilisés. "Savoir la technicité qu'ils avaient à cette époque-là, c'est juste incroyable", lance-t-il.

Par rapport à ce que l'on fait maintenant, on a beaucoup de choses à apprendre d'eux.Sylvain, l’un des premiers visiteurs à franceinfo

Sylvain a été prévoyant. Comme ses amis, il a pris son billet dès novembre 2018. Jean-Marie a lui aussi acheté ses sésames très tôt, il y a trois mois. Il est venu en famille, avec ses enfants. Et il avait une bonne raison d’être présent dès le premier jour, un demi-siècle après la première exposition Toutankhamon à ¨Paris, au Petit Palais : "J'ai visité l'exposition il y a cinquante ans. J'avais dix ans, l'âge de ma fille." En 1967, "l'exposition du siècle" avait attiré plus de 1,2 million de visiteurs, un record jamais égalé.

Je voulais absolument transmettre ça à mes enfants parce que c'est un grand moment d'émotion. C'est d'une beauté absolue et intemporelle.Jean-Marie, visiteur de l'exposition Toutankhamon à franceinfo

Toutankhamon séduit toutes les générations. "Ce qui est éblouissant, c'est qu'il y a de l'or partout. C'est un matériau précieux et on a l'impression qu'ils en avaient énormément", confie un jeune visiteur de 13 ans. 

Peu de critiques s'expriment à la fin de l’exposition, mais il y a quand même quelques remarques : "Je m'attendais à voir le masque de Toutankhamon, mais il n'est pas là. C'est le seul petit regret que je vais avoir par rapport à l'exposition quand même exceptionnelle."  Trop précieux, le masque funéraire qui avait ébloui les visiteurs de 1967 ne voyage plus : une loi égyptienne l'interdit désormais. 

Pari gagné pour cette exposition, d’autant que de nombreux visiteurs confient, à l’issue du parcours, leur envie de se rendre en Egypte, où un nouvel écrin gigantesque est en construction pour abriter, en banlieue du Caire, les trésors de Toutankhamon et bien d'autres pièces exceptionnelles.