Egypte : l'étudiant français Yann Bourdon, disparu depuis un an, est rentré en France

L'étudiant en histoire avait entamé un long voyage en 2020 et donnait régulièrement de ses nouvelles à son entourage, jusqu'au 4 août 2021, date de sa disparition.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Yann Bourdon, étudiant français de 27 ans, était porté disparu depuis plus d'un an. (Groupe Facebook "Disparition Yann Bourdon au Caire" / DR)

Il n'avait plus donné de signe de vie depuis le 4 août 2021. Yann Bourdon, étudiant français de 27 ans voyageant en Egypte, est rentré en France, a annoncé à franceinfo Sarah Sakouti, officier légal au sein du Committee for Justice, une ONG de défense des droits de l'homme basée à Genève, confirmant une information de BFMTV. "Le 9 août, il s'est rendu au consulat français du Caire. Il a communiqué au téléphone avec sa sœur et par la suite avec sa maman", relate Sarah Sakouti, mercredi 17 août.

Le billet d'avion pour son retour à Paris, le 10 août, a été payé par les autorités égyptiennes "à notre grande surprise", commente Sarah Sakouti. "Il va bien, mentalement et physiquement", détaille encore la juriste, en contact régulier avec la famille de Yann Bourdon.

Les raisons de sa disparition restent inconnues

Où était passé cet étudiant en master d'histoire de la Sorbonne ? "Par respect pour Monsieur Bourdon, nous tenons à respecter son silence quant aux raisons de sa disparition", peut-on lire dans un communiqué du Committee for Justice.

"Il arrive que des personnes disparues ne souhaitent pas parler de ce qui s'est passé, dans l'espoir de reprendre le cours de leur vie", commente Sarah Sakouti, tout en expliquant ne pas être autorisée à donner plus d'informations sur les conditions de sa disparition.

Yann Bourdon avait mis de côté ses études pour entamer un long voyage en 2020. Par mail, le jeune homme donnait régulièrement de ses nouvelles à son entourage. Le 25 juillet 2021, il prévenait ainsi de son arrivée à Charm el-Cheikh, en Egypte. Trois jours plus tard, il racontait son trajet en stop jusqu'au Caire, conduit à bon port par un jeune policier. Il expliquait ensuite être logé en auberge de jeunesse, "un luxe" pour celui qui était habitué à dormir sous sa tente, raconte sa sœur Wendy à LCI. Il prévoyait ensuite de visiter "le musée du Caire". Puis, silence radio.

Une manifestation organisée fin juillet

Après avoir un temps espéré des nouvelles du jeune homme, sa famille a signalé sa disparition à la cellule de crise du ministère des Affaires étrangères en novembre 2021. "Ils nous ont demandé d'aller signaler la disparition au commissariat, ce que nous avons fait", détaille encore sa sœur Wendy. Un dossier de disparition est alors ouvert et la famille apprend que le compte bancaire de Yann Bourdon a été vidé le 7 août depuis Le Caire.

Sarah Sakouti dit avoir porté le dossier du Français devant le groupe de travail spécial des disparitions forcées et involontaires des Nations unies le 19 juillet dernier. Toujours sans réponse, la famille de Yann Bourdon a quant à elle décidé d'organiser ses propres recherches via les réseaux sociaux. Lors de la venue du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à Paris, le 22 juillet, les proches de l'étudiant ont organisé une manifestation devant l'Elysée. Moins de trois semaines plus tard, Yann Bourdon refaisait surface.


Contacté par franceinfo, le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères assure jeudi 18 août, après la publication de l'article, que Yann Bourdon "s'est présenté spontanément au consulat général de France au Caire le 9 août" et ajoute que "depuis le signalement de sa disparition en novembre 2021" ses services ainsi que les postes diplomatique et consulaire en Égypte "se sont pleinement mobilisés sur ce dossier". Le Quai d'Orsay précise enfin se réjouir "de cet heureux dénouement."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Egypte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.