Maroc : les liaisons aériennes partiellement rétablies

La confusion est grande au Maroc qui vient d'autoriser certains de ses ressortissants à rentrer au pays.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un Boeing 737 de la compagnie aérienne Royal Air Maroc à l'atterrissage à Londres le 28 octobre 2020. (MI NEWS / NURPHOTO)

Le Maroc a levé partiellement les restrictions imposées depuis fin novembre sur les liaisons aériennes. Les vols à destination du Maroc restent impossibles sauf depuis trois pays : le Portugal, la Turquie et les Emirats arabes unis. "Afin de permettre le retour au Maroc des citoyens marocains qui résident effectivement au Royaume et qui ont été bloqués à la suite de la suspension des vols, les autorités marocaines vont autoriser, à titre exceptionnel, des vols de passagers", indique un communiqué du comité interministériel chargé de la veille anti-Covid.

Protocole très strict

Selon l’Agence marocaine de presse (MAP), les frais de voyage sont à la charge des bénéficiaires et un protocole sanitaire très strict est imposé. Un test PCR de moins de 48 heures est réclamé. A l’arrivée, les passagers seront confinés pendant sept jours dans des hôtels dédiés à la charge du gouvernement marocain. Les voyageurs subiront un test PCR toutes les 48 heures, toute personne positive sera prise en charge par les autorités sanitaires.

Aucune explication n’est donnée sur les raisons de cette liste limitée à trois pays. Une réunion est prévue pour clarifier la situation. Le site internet le 360 résume les points essentiels : "Un Marocain bloqué en Espagne ou en France pourrait-il être rapatrié s’il a la possibilité de faire le déplacement au Portugal ?", et ainsi de suite pour la Turquie ou les Emirats. L’autorisation s’adresse aux Marocains "qui ont récemment quitté le territoire national", mais depuis quand précisément ?

Coup dur pour le tourisme

D’autant que le Maroc a également suspendu le transport maritime des passagers. Ne sont autorisés à entrer sur le territoire que les véhicules transportant des marchandises. La presse marocaine assure aussi que les restrictions sur les liaisons aériennes au départ du Maroc vont être levées très prochainement, sans être en mesure de donner une date. Des vols spéciaux que la compagnie aérienne nationale, Royal Air Maroc, confirme programmer au départ du Maroc.

Selon le ministère marocain de la Santé, la situation épidémiologique s'est stabilisée, avec une faible transmission du virus depuis plus de cinq semaines. Toutefois, les professionnels du tourisme s'alarment de l'impact dévastateur de la fermeture des frontières sur ce secteur vital pour l'économie du royaume, déjà miné par une crise sans précédent depuis bientôt deux ans. Une nouvelle fois le Maroc sera absent des destinations touristiques à une période cruciale pour le secteur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Economie africaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.