Cet article date de plus de deux ans.

Islamisme : le Burkina Faso au bord de la guerre civile

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Islamisme : le Burkina Faso au bord de la guerre civile
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le Burkina Faso est un pays particulièrement meurtri par les djihadistes, avec des terroristes qui s’en prennent aux villageois ou encore aux écoles.

Ce sont les seuls témoins accessibles d’un conflit qui se déroule à huis-clos. Les centaines de milliers de déplacés du Burkina Faso ont fui des groupes djihadistes. “Une nuit, des individus lourdement armés sont arrivés dans notre village, et ils ont commencé à tirer partout. J’ai reçu une balle dans la cuisse", témoigne Pascal Zabré, déplacé interne à Kaya, une ville du Burkina Faso.

“Ils ont tiré sur l’abbé”

“Ils ont appelé l’abbé dans l’église et lui ont demandé où il allait, en lui disant qu’ils avaient besoin de lui. L’abbé a levé les mains et à ce moment-là, ils lui ont tiré dessus”, se souvient Albert Sawadogo, un autre déplacé interne à Kaya. Une attaque survenue dans l’église de Dablo (Burkina Faso), le 12 mai 2019. Ni chrétiens ni musulmans ne sont épargnés au Burkina Faso.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.