Bénin : les deux touristes français enlevés ont été libérés, deux militaires français tués pendant l'opération

C'est ce qu'annonce l'Elysée dans un communiqué vendredi 10 mai. L'opération de sauvetage a eu lieu au nord du Burkina Faso. Une Américaine et une Sud-Coréenne ont également été libérées, mais deux membres français des commandos marine ont été tués.

Le parc de la Pendjari, dans le nord du Bénin, où deux touristes français ont été enlevés le 1er mai 2019.
Le parc de la Pendjari, dans le nord du Bénin, où deux touristes français ont été enlevés le 1er mai 2019. (STEFAN HEUNIS / AFP)

Les deux touristes français disparus depuis le 1er mai alors qu'ils étaient en vacances dans le parc de la Pendjari, dans le nord du Bénin, ont été libérés. C'est ce qu'annonce l'Elysée dans un communiqué vendredi 10 mai. "Le président de la République se félicite de la libération de quatre otages au Sahel, dont nos deux compatriotes, M. Patrick Picque et M. Laurent Lassimouillas", peut-on lire. Une citoyenne américaine et une ressortissante sud-coréenne ont également été libérées.

"Cette libération a pu être obtenue grâce à une opération militaire, conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi, au nord du Burkina Faso", précise le communiqué. Au cours de cette intervention, "deux militaires ont trouvé la mort au combat, le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales".

"Parfaite coopération" entre les pays

Dans le communiqué, Emmanuel Macron "tient à féliciter les armées françaises pour la libération de ces otages" et "s’incline avec émotion et gravité devant le sacrifice de nos deux militaires, qui ont donné leur vie pour sauver celles de nos concitoyens". Il remercie également les autorités béninoises et burkinabées "pour leur parfaite coopération". "Il les assure de l’entière volonté de la France à les aider dans leur lutte contre le terrorisme au Sahel."

La ministre des Armées, Florence Parly, a quant à elle salué "la mémoire des deux militaires" dans un communiqué. "Les terroristes qui s’attaquent à la France et aux Français doivent savoir que nous ne ménagerons aucun effort pour les traquer et les combattre", ajoute-t-elle.