Les opposants à Abdelaziz Bouteflika appellent à de nouvelles manifestations en Algérie

Dimanche 3 mars, Abdelaziz Bouteflika a annoncé dans un courrier sa candidature à un cinquième mandat présidentiel. Comment les Algériens ont accueilli la nouvelle ?

FRANCE 2

C'est ce que redoutaient les manifestants. Dimanche 3 mars, Abdelaziz Bouteflika a annoncé dans un courrier, lu à la télévision, qu'il se présentait à sa réélection à la présidence de l'Algérie. Malgré la colère de la rue, le chef de l'État n'a pas cédé. De nombreux opposants à ce cinquième mandat appellent d'ores et déjà à une nouvelle mobilisation dans la capitale, Alger, vendredi 8 mars. 

Un nouveau rassemblement vendredi 

Sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux à se donner rendez-vous pour des rassemblements d'une ampleur inédite dans tout le pays. "Ce soir, les rues d'Alger ont retrouvé leur calme malgré les manifestations étudiantes de cette après-midi, mais il y a encore une très forte présence policière dans la capitale. Une chose est sûre, la crise politique est loin d'être terminée ici en Algérie", indique le correspondant de France 2 à Alger, Sofiane Youssef. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants dans les rues d\'Alger (Algérie), le 1er mars 2019. 
Des manifestants dans les rues d'Alger (Algérie), le 1er mars 2019.  (RYAD KRAMDI / AFP)