Élection présidentielle en Algérie : incidents dans les bureaux de vote

Les Algériens étaient appelés aux urnes pour élire leur président jeudi 12 décembre. Le vote s'est déroulé dans un climat de tension et de défiance.

France 3

Le climat est extrêmement tendu en Algérie. Jeudi 12 décembre, huit mois après la démission d'Abdelaziz Bouteflika, les électeurs étaient appelés aux urnes. "Le vote a été brièvement suspendu dans au moins un bureau à Alger après l'intrusion de manifestants, mais surtout en Kabylie, où des urnes ont été détruites et des bureaux saccagés", indique l'envoyée spéciale à Alger Anne-Charlotte Hinet. Toute la journée, des manifestations ont été organisées, notamment dans la capitale.

Résultats attendus dans la soirée

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues pour dénoncer cette élection qu'ils qualifient de mascarade. Environ 20% des électeurs se sont rendus aux urnes à 15 heures, des chiffres qui restent à confirmer. "Les résultats ne devraient pas être connus avant tard dans la soirée, voire même demain matin [vendredi 13 décembre]", conclut Anne-Charlotte Hinet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant algérien lève un carton rouge avec marqué \"Non au vote\", en référence aux prochaines élections présidentielles, lors d\'un rassemblement dans la capitale, à Alger, le 6 décembre 2019.
Un manifestant algérien lève un carton rouge avec marqué "Non au vote", en référence aux prochaines élections présidentielles, lors d'un rassemblement dans la capitale, à Alger, le 6 décembre 2019. (RYAD KRAMDI / AFP)