Crash du vol d'Air Algérie : la deuxième boîte noire de l'appareil a été retrouvée

118 personnes sont mortes dans le crash de l'appareil, dont 54 Français selon le bilan définitif.

Le site malien où un avion d\'Air Algérie s\'est écrasé, jeudi 24 juillet.
Le site malien où un avion d'Air Algérie s'est écrasé, jeudi 24 juillet. (ECPAD / AFP)

La deuxième boîte noire du vol d'Air Algérie, qui s'est crashé au Mali, a été retrouvée par des experts de la Missuion de l'ONU (Minusma) déployées sur place, samedi 26 juillet. La veille, le président de la République François Hollande avait indiqué qu'une première boîte noire avait été découverte et acheminée vers la ville de Gao.

L'épave "désintégrée" de l'appareil, un avion Swiftair affrété par la compagnie algérienne, a été localisée dans la région de Gossi, dans le nord du Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso. 118 personnes sont décédées dans le crash, dont 54 Français en comptant les binationaux, selon le bilan définitif fourni par le quai d'Orsay vendredi. 

Les premiers éléments recueillis par les enquêteurs et les experts présents sur place semblent indiquer que l'avion s'est désintégré en heurtant le sol, ce qui tend à écarter l'hypothèse d'un attentat. Le site du crash a été sécurisé par des soldats français de la force Barkhane, des soldats maliens et des casques bleus néerlandais de la Minusma.