Air Algérie : les proches des victimes vont pouvoir se rendre sur les lieux du crash

Les proches des victimes du crash de l'avion d'Air Algérie en juillet dernier vont s'envoler pour le Mali, où elles seront acheminées sur les lieux du drame.

France 2

Les familles des victimes du crash d'Air Algérie survenu en juillet dernier au Mali, vont enfin pouvoir se rendre, pour la première fois, sur les lieux du drame. 116 personnes avaient perdu la vie, dont 54 Français.

Dans le crash, Sandrine Tricot a perdu son mari Frédéric. Dans quelques heures, elle sera enfin sur les lieux de la catastrophe. "Matérialiser les lieux de l'accident, pouvoir fouler la terre des derniers pas de nos proches, symboliquement c'est très important pour nous dans notre processus de deuil", confie-t-elle au micro de France 2.

Une longue attente

Le 24 juillet dernier, l'avion s'écrase en plein désert malien. Depuis neuf mois, les familles attendent de pouvoir aller sur les lieux, mais dans cette zone politiquement instable, le voyage a dû être reporté plusieurs fois.

Les représentants des familles seront reçus ce lundi 20 avril dans l'après-midi à l'Élysée. Quelque 200 proches de victimes s'envoleront ensuite pour Ouagadougou et seront acheminées demain sur les lieux du crash.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un fragment de l\'avion du vol AH5017 d\'Air Algérie, le 1er août 2014 dans la région de Gossi dans le Mali.
Un fragment de l'avion du vol AH5017 d'Air Algérie, le 1er août 2014 dans la région de Gossi dans le Mali. (SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP)