Afrique du Sud : les manchots du Cap touchés par la grippe aviaire

Les manchots africains figurent sur la liste rouge des espèces menacées. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manchots du Cap (Afrique du Sud), en 2017. (PATRICK LEFEVRE / BELGA MAG / AFP)

Vingt-huit manchots du Cap, installés en colonie sur une plage à la pointe sud de l'Afrique, ont succombé à la grippe aviaire depuis mi-août, inquiétant les scientifiques sur les effets de cette épidémie sur ce site de reproduction crucial. Ces animaux sont "morts ou ont attrapé la maladie et ont dû conséquemment être abattus", a déclaré David Roberts, vétérinaire clinique de la Fondation d'Afrique australe pour la conservation des oiseaux côtiers. Cet organisme s'est associé aux parcs nationaux sud-africains (SANParks) pour repérer d'autres oiseaux susceptibles d'avoir contracté le virus.

En voie de disparition

La colonie de manchots de Boulders Beach, située à Simon's Town, sur une côte spectaculaire à une vingtaine de kilomètres du Cap, abrite quelque 3 000 manchots africains, une espèce que l'on trouve exclusivement dans les eaux d'Afrique australe. Le virus de la grippe aviaire, qui se transmet généralement par les fientes, a été détecté dans le pays en mai l'an dernier et a touché différents oiseaux marins, selon SANParks.

Les manchots africains figurent sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). En Afrique du Sud, le nombre de manchots ne cesse de diminuer. Au Cap, une clinique prend soin d'eux en les nourrissant et en les soignant. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique du Sud

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.