Afghanistan : l'ONU demande un montant record de 5 milliards de dollars d'aide pour assurer "un avenir" au pays

Cette somme serait consacrée à étendre la livraison de nourriture et le soutien à l'agriculture, à financer des services de santé, des traitements contre la malnutrition, des refuges d'urgence, l'accès à l'eau et l'assainissement mais aussi l'éducation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Afghans récupèrent des vivres lors d'une distribution d'aide alimentaire à Kaboul, le 7 décembre 2021. (SAYED KHODAIBERDI SADAT / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les Nations unies ont demandé un montant record de 5 milliards de dollars pour financer l'aide à l'Afghanistan en 2022. C'est seulement une solution d'urgence, mais "le fait est que sans [ce plan d'aide], il n'y aura pas d'avenir" pour le pays, a assené le sous-secrétaire général de l'ONU aux affaires humanitaires, lors d'un point-presse à Genève, lundi 10 janvier. Le retour au pouvoir des talibans a précipité l'Afghanistan, déjà très dépendant de l'aide internationale, dans une profonde crise économique. Elle est encore aggravée par une sécheresse qui sévit depuis plusieurs années.

Dans le détail, les Nations unies ont besoin de 4,4 milliards de dollars des pays donateurs pour financer les besoins humanitaires cette année, le plus important montant jamais réclamé pour un seul pays. Pour rassurer les donateurs, l'ONU a garanti que les fonds, qui représentent un quart du PIB officiel du pays, ne passeraient pas par les talibans mais seraient utilisés directement par quelque 160 ONG et agences onusiennes sur le terrain.

La moitié de la population a besoin d'aide

Cette somme serait consacrée à étendre la livraison de nourriture et le soutien à l'agriculture, à financer des services de santé, des traitements contre la malnutrition, des refuges d'urgence, l'accès à l'eau et l'assainissement mais aussi l'éducation. Quelque 22 millions de personnes, plus de la moitié de la population du pays, ont un besoin urgent d'aide.

L'ONU demande également 623 millions de dollars pour venir en aide aux 5,7 millions d'Afghans réfugiés, parfois depuis de longues années, dans cinq pays limitrophes, principalement l'Iran et le Pakistan. Filippo Grandi, le Haut-Commissaire aux réfugiés, a mis en garde sans détour : "Si le pays s'effondre, implose (...) alors on verra un exode beaucoup plus important de gens. Et ce mouvement de population sera difficile à gérer dans la région mais aussi au-delà."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.