Cet article date de plus de cinq ans.

Afghanistan : un hôpital bombardé par une frappe aérienne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Afghanistan : un hôpital bombardé par une frappe aérienne
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le bilan provisoire est lourd. Il fait état de neuf morts et 37 blessés graves.

Vendredi 2 octobre, un hôpital afghan a été touché par une frappe aérienne. Dans cet hôpital géré par Médecins sans frontières (MSF) se trouvait une centaine de personnes. La frappe pourrait venir de l'OTAN ou de la coalition et qui a fait au moins neuf morts et des dizaines de blessés. Quelques minutes après les frappes, le personnel médical se réfugie à l'arrière de l'hôpital pour des premiers soins aux survivants.

Justification des frappes

Parti hier d'un endroit encore inconnu, l'avion a frappé dans cette clinique, située dans la ville de Kunduz. Cet hôpital a déjà accueilli près de 400 personnes ces derniers mois. Des civils, mais aussi des combattants dans une zone où les affrontements entre coalition et talibans font rage. Ce samedi matin, les autorités afghanes justifient les frappes. "10 à 15 terroristes étaient cachés dans cet hôpital la nuit dernière. Une grande partie d'entre eux a été tuée, mais il y a aussi des docteurs parmi les victimes", a assuré Sediq Sediqui, Porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.