VIDEO. L'île de Sein coupée du monde en raison de la tempête Qumeira

Les prémices de la tempête ont abordé l'île dès jeudi midi. Ses 140 habitants sont inquiets et se préparent à l’assaut de la mer.

Voir la vidéo
ROMUALD BONNANT et MICHEL HIVERT - FRANCE 2

Qumeira, la nouvelle tempête hivernale s’apprête à frapper dans la nuit de jeudi à vendredi 7 février, pas moins de 36 départements placés en alerte orange, voire rouge comme le Finistère, menacé de crues.

La tempête a abordé le département jeudi, et les 140 habitants de l'île de Sein (Finistère) sont inquiets et se préparent à l’assaut de la mer. Au larde des côtes, les liaisons avec le continent sont interrompues. La population est coupée du monde, le temps du passage de Qumeira. France 2 a rejoint l'île en hélicoptère.

Depuis samedi, il n'y a plus d'eau douce sur place. L'usine de désalinisation de l'eau de mer est noyée. Les ennuis s'accumulent pour le maire de l’île. Les réserves alimentaires s'amenuisent, le boulanger demande du ravitaillement par hélicoptère.

Outre la Bretagne, les Pays de la Loire, la Normandie, l'Ile-de-France, ainsi que les départements de la Charente-Maritime, des Deux-Sèvres, de la Vienne, d'Eure-et-Loir, d'Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher et du Loiret, les régions Nord -Pas-de-Calais et Picardie, ainsi que les Ardennes et la Marne, ont été placés en alerte orange dans l'après-midi.

L\'île de Sein (Finistère) fait les frais de la conjonction du vent et des fortes marées
L'île de Sein (Finistère) fait les frais de la conjonction du vent et des fortes marées (MAXPPP)