Dimanche en politique, France 3

Tempête Amélie : dégâts matériels sur la façade atlantique

Dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 novembre, les rafales ont soufflé jusqu'à 163 km/h au Cap Ferret (Gironde). À cause de la tempête Amélie, 140 000 foyers sont encore privés d'électricité.

FRANCE 3

Le réveil a été douloureux pour La Chapelle-des-Pots, en Charente-Maritime. Dimanche 3 novembre, les habitants impuissants constatent les dégâts après le passage de la tempête Amélie. L’eau s'est infiltrée dans les rues et jusque dans les maisons. À Lacanau (Gironde), certaines routes ont été coupées par la chute d'arbres. Un peu plus loin, des tôles de chantier n'ont pas résisté aux bourrasques.

140 000 foyers privés d'électricité

Dans les environs de Royan (Charente-Maritime), la tempête a sévi toute la nuit. Certaines départementales sont partiellement inondées. Un bateau s'est même couché avec la force des vents non loin de La Rochelle (Charente-Maritime). La côte basque non plus n'a pas été épargnée. Au total, 140 000 foyers ont été privés d'électricité et le trafic ferroviaire est perturbé sur certains axes.

A Biarritz, le 3 novembre 2019, lors du passage de la tempête Amélie.
A Biarritz, le 3 novembre 2019, lors du passage de la tempête Amélie. (GAIZKA IROZ / AFP)