Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "On a fait ce qu'on a pu, on ne pouvait pas faire plus", témoignent les voisins du couple emporté par les flots à Roquebillière

Ont-ils tardé à prendre la mesure de la crue qui allait les emporter dans leur maison, où ils attendaient les secours ? A Roquebillière, dans les Alpes-Maritimes, un couple de retraités est porté disparu depuis le vendredi 2 octobre. Une équipe d'"Envoyé spécial" s'est rendue dans un village meurtri par le deuil et l'effroi.

Qui aurait pu imaginer la violence de la tempête Alex, notamment dans les Alpes-Maritimes ? Le vendredi 2 octobre, à Roquebillière, quand la petite rivière Vésubie est sortie de son lit, un couple d'octogénaires s'est réfugié au premier étage de sa maison, vite encerclée par les flots déchaînés. Pourquoi ne l'ont-ils pas évacuée, comme les habitants de la bâtisse qui se trouvait en aval – la première à être emportée par le torrent ?

Josette et Léopold Borello, 83 et 88 ans, se sont retrouvés pris au piège. Avec deux lampes torches, ils ont fait signe à des pompiers qui se trouvaient sur la berge. Mais il était trop tard : le courant était trop fort pour les secourir au sol, et les conditions météo telles qu'un hélitreuillage s'avérait impossible. Leur pavillon a fini par céder sous la pression des flots, plongeant une famille et un village dans le deuil et l'effroi.

"Rester plusieurs heures dans sa maison, entendre l'eau taper, les pierres taper..."

Dans leur maison qui surplombe la Vésubie, Ugo et Fabienne Da Rugna se sentaient, eux, en sécurité. Ils ont pressé leurs voisins de partir, affirment-ils, les invitant à se réfugier chez eux. Lui est allé les voir à plusieurs reprises, a-t-il expliqué aux journalistes d'"Envoyé spécial". 

Josette et Léopold Borello ont-ils tardé à prendre la mesure du drame qui était en train de se jouer ? Ont-ils cru que la digue résisterait et que leur pavillon tiendrait, comme lors des dernières inondations ? Que s'est-il passé dans leur tête ? "C'est leur maison ! pense Ugo Da Rugna. Le jour où on aura 90 ans, on comprendra peut-être mieux..." Une maison que Josette et Léopold Borello avaient construite et aménagée eux-mêmes, il y a plus de quarante ans.

Extrait de "Les disparus de Roquebillière", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 8 octobre 2020.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

. \"On a fait ce qu\'on a pu, on ne pouvait pas faire plus\", témoignent les voisins du couple emporté par les flots à Roquebillière 
. "On a fait ce qu'on a pu, on ne pouvait pas faire plus", témoignent les voisins du couple emporté par les flots à Roquebillière  (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)