Tempête Alex : un élan de solidarité qui ne faiblit pas

Deux villages restent encore coupés du monde dans les Alpes-Maritimes, après le passage de la tempête Alex vendredi 2 octobre. Les habitants comptent les uns sur les autres plus que jamais.

France 3

Les villages de La Brigue et de Tende (Alpes-Maritimes) restent coupés du monde, lundi 12 octobre. Les secours y sont toujours mobilisés et les habitants s’entraident. “Le village de La Bollène-Vésubie est une sorte de base arrière. Un restaurant éphémère a été créé pour restaurer pompiers et gendarmes”, explique Coralie Becq, journaliste France Télévisions, en duplex de La Bollène-Vésubie.

“Un bel élan de solidarité”

Les habitants cuisinent tous les jours pour les repas du matin, du midi et du soir, afin que les sauveteurs puissent venir se restaurer et se réchauffer. “Un bel élan de solidarité qui s’est organisé tout à fait naturellement”, ajoute la journaliste. Sur le terrain, l’engagement des forces de l'ordre ne faiblit pas. Ils sont tout particulièrement vigilants à la météo. En effet, “les terrains sont fragilisés et tous craignent une aggravation des dégâts.”

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue aérienne des dégâts à Tende (Alpes-Maritimes) après le passage de la tempête Alex, le 6 octobre 2020.
Une vue aérienne des dégâts à Tende (Alpes-Maritimes) après le passage de la tempête Alex, le 6 octobre 2020. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)