Tempête Inès : les départements de l'Eure et de la Seine-Maritime maintenus en vigilance orange

La vigilance a été levée dans le Calvados, la Manche, le Pas-de-Calais et la Somme jeudi après-midi.

La digue de Wimereux (Pas-de-Calais) est submergée lors de la tempête Ciara, le 12 février 2020.
La digue de Wimereux (Pas-de-Calais) est submergée lors de la tempête Ciara, le 12 février 2020. (MAXPPP)

A peine remis du passage de la tempête Ciara, la Normandie et les Hauts-de-France font de nouveau face à des intempéries, jeudi 13 février, en raison du passage de la tempête Inès sur le nord-ouest de la France. Jusqu'à six départements ont été placés en vigilance orange par Météo France. Seuls deux d'entre eux l'étaient encore jeudi en fin de journée : l'Eure et la Seine-Maritime, pour un risque de crues et d'inondations.

La vigilance a en revanche été levée jeudi après-midi pour le Calvados (vents violents), la Manche (vents violents et vagues-submersion), le Pas-de-Calais et la Somme (vagues-submersion).

"Des dégâts importants sont à attendre"

"Des rafales de vent de 80 à 90 km/h" ont été observées jeudi matin "dans l'intérieur des terres sur les départements en orange", note Météo France. Elles ont pu aller "jusqu'à 115 km/h sur les caps exposés (116 km/h à Barneville, 115 km/h à Cherbourg, 106 km/h à Port-en-Bessin)", ajoute l'institut, en prévenant que "des dégâts importants sont à attendre". "Les conditions de circulation peuvent être localement difficiles et quelques perturbations peuvent affecter les transports aériens, ferroviaires et maritimes."

Le passage de cette dépression, conjuguée à des coefficients de marée élevés, "risque d'engendrer des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral de la Seine-Maritime", prévient aussi Météo France.